‘Le policier de référence’ ou ‘interlocuteur privilégié’

‘Le policier de référence’ ou ‘interlocuteur privilégié’

Le saviez-vous ?

Une règlementation prévoit qu’un policier soit désigné comme « personne de confiance » ou « interlocuteur privilégié » pour enregistrer les plaintes ayant trait aux délits ou crimes à caractère homophobe.

Pour toute la Belgique : l’ASBL Rainbow Cops Belgium peut servir de service de contact : www.rainbow-cops-belgium.be  ou via leur page Facebook et Twitter.

Pour la Province de Luxembourg :

  • Lætitia Delpierre : l.delpierre[a]rainbow-cops-belgium.be
  • Pour la zone de police de Gaume (Virton, Florenville, Etalle) : Philippe Claude, Inspecteur principal et policier de référence (063/60 81 30) et Mélissa Bille, assistante sociale pour le service d’assistance policière aux victimes (063/60 81 46)
  • Pour la zone de police d’Arlon/Attert/Habay/Martelange : Un inspecteur principal et une assistante sociale sont à la disposition des victimes d’actes à caractère homophobe (pour connaitre les coordonnées de ces personnes, contactez la Maison Arc-en-Ciel)

Depuis la circulaire ministérielle COL13/2013 du 17 juin 2013, il est prévu que chaque arrondissement judiciaire doive désigner un Magistrat de référence et qu’un policier de référence soit désigné par zone de police.  Ceci, dans le but que les plaignants LGBT soient en confiance lorsqu’ils déposent leur plainte.

Ces personnes de références sont formées à recevoir les plaintes de telle sorte que le caractère aggravant du crime ou délit dénoncé soit relayé auprès des tribunaux.  C’est pour cette raison que la plainte doit-être enregistrée de façon tout à fait adéquate.

Ces personnes de confiance sont des policiers sensibilisés aux questions LGBT et à la diversité. Ils sont formés à ces questions par la Police Fédérale avec l’aide de l’Asbl Rainbow Cops Belgium et le Centre pour l’Egalité des Chances.

Rainbow Cops BelgiumL’association Rainbow Cops Belgium composée de policiers et membres civils LGBT de la police intégrée sensibilise les autres policiers au respect des personnes quelles que soient leur orientation sexuelle, leur origine, leur religion etc.

Elle contribue à la mise sur pied de formations au sein de la police intégrée et lutte de manière générale contre les comportements discriminatoires au sein des différents corps de police ainsi que dans leur contact avec le public LGBT.


Laisser un commentaire

*