L’Espagne accueille plus de 30 réfugiés aujourd’hui

L’Espagne accueille plus de 30 réfugiés aujourd’hui

Communiqué d’Arsham Parsi, Directeur exécutif de IRQR (International Railroad for Queer Refugees)

Je suis ravi de vous informer que plus de 30 réfugiés LGBT vivant en Turquie sont aujourd’hui partis pour le début d’une nouvelle vie à Madrid, en Espagne.

Il y a quelques mois, l’Espagne a demandé au bureau du HCR à Ankara de renvoyer des réfugiés. Le HCR a contacté de nombreux réfugiés qui avaient déjà été envoyés aux États-Unis ou au Canada pour être réinstallés afin de savoir s’ils souhaitaient se rendre en Espagne.

Le premier groupe de réfugiés a été interrogé par des agents d’immigration à l’ambassade d’Espagne à Ankara au cours des dernières semaines. Ils étaient à Istanbul ces trois derniers jours pour recevoir les orientations requises par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et recevoir leurs visas et documents de voyage. Aujourd’hui, ils commencent un nouveau chapitre de leurs vies.

Actuellement, plus de 2000 réfugiés LGBT de 17 nationalités résident en Turquie en attente de réinstallation. En raison de l’interdiction de voyager imposée par le président Trump, la majorité de ces réfugiés ne peuvent pas être renvoyés aux États-Unis pour y être réinstallés et le pipeline d’immigration vers le Canada est débordé.

Les pays européens n’ont pas accepté beaucoup de réfugiés conventionnels de la part du bureau du HCR à Ankara au cours des dernières années en raison du nombre de demandeurs du statut de réfugié dans leurs pays respectifs. Au cours des dernières années, nous avons encouragé les membres du Parlement européen à s’intéresser au sort des réfugiés LGBT et à protéger les personnes qui ont dû fuir en raison de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre. Nous sommes heureux que l’Espagne ait pris des mesures pour donner à ces réfugiés une nouvelle chance de vivre. Nous espérons que d’autres gouvernements européens suivront l’Espagne et apporteront leur soutien et leur protection, la Turquie n’étant pas un pays sûr pour les réfugiés LGBT.

Muchas Gracias España

Arsham Parsi,

Directeur exécutif de IRQR


Laisser un commentaire

*